Pourquoi vendre son or en belgique ?

Est il vraiment plus intéressant de vendre son or en Belgique ?
Beaucoup de personne se disent que vendre son or en Belgique est plus intéressant.
Sur le territoire français les transactions sur l’or étaient il y a peu à une imposition de 10,5%.

En effet, depuis quelques années, la taxe qui concernait les ventes de bijoux en or a été supprimée.
Il n’est ainsi plus obligatoire de passer par la Belgique pour revendre l’or même si, comme on va le voir, elle conserve des avantages indéniables.
A propos des transactions concernant les lingots et les pièces d’or, vous pouvez faire le choix d’une taxe sur les plus values et d’une exonération t complète au bout de 25 ans de propriété.

La réglementation en vigueur en Belgique

Dans le plat pays, régler en espèces n’est pas autorisé au-dessus de 3000 € par personne et quotidiennement.
Si vous voulez vendre un lingot via un comptoir d’or belge, il sera soumis à la loi et devra effectuer un règlement par virement de la banque.
Quand vous reviendrez sur le territoire Français, vous devrez payer la taxe forfaitaire de l’état avec un taux de 11,5 %.
Leur commission est plus grosse que les commissions d’un comptoir à Paris ( il faut compter 3 à 4 % de plus).

Soumise à certaines règles, la vente d’or en Belgique est de plus en plus contrôlée. Mais de manière certaine, elle reste « the place to be « pour un individu souhaitant vendre de l’or dans des conditions favorables.

D’autant qu’avec les nouvelles règles en vigueur sur le territoire français ( interdiction d’acheter sans le déclarer de l’ or en espèces ) la Belgique fait encore davantage figure d’eldorado. Car si vous vous procurez de l’or en Belgique, vous ne déclarerez rien jusqu’à la somme de 10 000 euros.

En revanche, si vous dépassez ce montant, la directive européenne de lutte contre le blanchiment d’argent sale se met en place. Sachez aussi qu’il est tout à fait possible d’acheter en tout anonymat de l’or en Belgique à plusieurs endroits de manière légale dans la même journée.
Ainsi, pour échapper au fisc, les français continuent à aller en Belgique pour vendre leur or.

Nous allons voir dans les lignes suivantes certains aspects concernant la vente de l’or en Belgique.

La vente d’or se démocratise en Belgique

La législation qui encadre le secteur de l’or se modifie constamment aux quatre coins du monde. Etant donné que la Belgique offre des conditions favorables pour vendre de l’or, cela amène sur le territoire de nombreux vendeurs d’or venant de la planète entière. Toutefois, comme dans de nombreux pays, le pays effectue un contrôle du marché de l’or en restant cependant assez flexible.

Un arrêté royal existe sur le sujet en Belgique. On peut, grâce à celui- là, plus facilement identifier les vendeurs de bijoux en or. Le but est tout simplement de lutter contre la criminalité et la revente de bijoux volés en or. Cependant, dans les faits, la mise en application de cet arrêté royal diffère à cause de la complexité qui consiste à prouver, sans facture, que l’or appartient bien à une famille sur de nombreuses générations.
Ainsi,le racheteur d’or Belge exige du vendeur une simple pièce d’identité. Idem en ce qui concerne les paiements en cash. Toutefois, l’expert qui rachète l’or se doit d’effectuer l’enregistrement électronique des informations de l’individu. La loi l’exige afin de lutter contre la fraude et les escroqueries en tout genre qui concernent la matière.

Les conditions avantageuses pour vendre de l’or en Belgique

Sur le territoire Français, il faut savoir qu’ une taxe avec forfait à hauteur de 8% est mise en place quand on souhaite acheter ou vendre de l’ or. Une autre taxe a aussi fait son apparition sur les plus-values à près de 35 %. C’est là que le voisin belge se veut beaucoup plus attrayant que l’Hexagone. IL n’ y a pas le moindre impôt de prélevé pour racheter de l’ or. Une vraie manne financière pour les Belges qui du même coup, voit débarquer des européens qui souhaitent vendre de l’or.

En Belgique il n’y a aucune taxe sur les transactions de rachat d’Or contrairement en France qui est de 12%. Les prix affichés sont NETS et payables en cash . La vente en Belgique est totalement légale et plus intéressante que dans les pays voisins. Ainsi, les gains réalisés justifient largement de faire le trajet jusqu’ au plat pays.

Il y a plusieurs décennies de cela, , la Belgique avait mise en place une taxe de 1% sur les achat et revente de l’or. Cela n’a toutefois pas marché et la taxe a vite été supprimée. Il serait intéressant de trouver un juste milieu entre la taxation française relativement élevée et l’imposition inexistante en Belgique.

Sachez qu’il n’est plus obligatoire de déclarer son or à la frontière, et on peut donc se rendre en Belgique sans souci avec une quantité non négligeable de cette matière précieuse dorée. Cependant attention ! Si un résident français vend plus de 10 000 euros d’or en Belgique sans en avoir informé le fisc et qu’il est « attrapé » à la frontière française, il va devoir payer une grosse amende. Car, pour exporter de l’or, l’état Français se sert de la même taxation que celle des biens meublés.

Il faut savoir que si on vend de l’or en Belgique, on est sommé de payer la taxe française en revenant. Afin d’éviter cette problématique, certains négociants Belges ont trouvé une solution ingénieuse. Si la transaction est au delà de 10 000 euros de vente, la somme donnée au vendeur d’or est divisée en deux parts : 10 000 euros en espèces et chèque. Les vendeurs d’or peuvent donc ouvrir un compte bancaire en Belgique ou dans un autre pays. De cette façon là, ils recoivent leur chèque sans avoir être embêté par la France.

Où vendre son or en Belgique ?

Le quartier de la Bourse dans la capitale Bruxelloise recense de nombreux comptoirs de change or pour vous servir. Dans le centre-ville, on peut se rendre dans de grands magasins spécialisés dans la vente d’or. La ville d’Anvers, au même titre que de nombreuses villes du plat pays, sont équipées de beaucoup de comptoirs d’achat et de vente d’or.

Cependant, aucun pays dans le monde ne vous donnera la garantie d’être complètement en sécurité. Si vous vous rendez dans un pays étranger , pour vendre de l’or, il est préférable de ne pas être seul. Le groupe amène davantage de dissuasion. Avec des métaux précieux comme de l’or, ne vous rendez pas dans les parkings souterrains. Faites preuve de prudence et restez discret dans la mesure du possible. Utilisez votre voiture, sans prendre le bus ou le métro ! Enfin, pensez à vous munier de votre pièce d’identité.

Nos autres articles à consulter